De Nazca à Lima

En effet le 6 décembre nous embarquons pour le voyage sans fin ! Départ de Cuzco à 18h30, pour une arrivée prévue à Nazca le lendemain à 6h du matin, soit un peu moins de 12h de route. Malheureusement le destin en voudra autrement. Après 2h de route sans encombre et même somnolentes, nous sommes réveillés par notre « hôte de terre » pour un récit quelque peu surprenant : le bus avait été arrêté quelques minutes auparavant par une femme faisant de grands gestes au milieu de la route. Elle aurait été témoin d’un accident : Une voiture aurait renversé une autre piétonne quelques minutes avant notre arrivée, le corps de cette dernière gisant en plein milieu de la route. Ayant constaté la scène, le bus reprend la route et 10 minutes plus tard, nous sommes arrêtés par la police au village suivant. Il semblerait qu’un automobiliste circulant dans le sens inverse ait aussi vu le corps de la jeune femme et notre bus arrêté juste à côté et ait téléphoné à la police pour signaler l’accident, pensant que notre bus avait lui-même renversé cette personne. Nous attendons que la situation se décante en errant autour du bus pendant que le chauffeur répond aux questions des policiers au commissariat. Et ils attendent surtout la personne qui nous a arrêtés sur la route, seul témoin de l’accident, et qui semble avoir disparu dans la nature ! Après plus de 2 heures d’attente un policier décide de faire une inspection du bus… et il trouve rapidement des traces de sang sur le côté de l’une des roues  !!! Et il informe notre chauffeur : le bus ne bougera pas d’ici, il doit être inspecté pour les besoins de l’enquête, une vraie immersion dans un épisode des experts au Pérou ! Dans les minutes suivantes le témoin unique est enfin là mais notre bus ne reprendra pas la route. Il faut maintenant attendre un autre bus qui part de Cuzco et qui sera là dans 2 heures d’après notre « hôte de terre ». Ce ne sera que 3 heures plus tard que nos bagages seront chargés dans notre nouveau bus sous une pluie battante et que nous repartirons enfin !! Et 5 heures de retard, un voyage qui aura finalement duré 17 heures ! 

Arrivée à Nazca sous une chaleur écrasante, dure transition après le frais des hauteurs de Cuzco. Nous sommes accueillis par un hôtelier ayant pris la peine de venir à l’arrivée du bus et nous installons dans notre chambre à quelques minutes à pied du centre ville. Nazca est située en bordure d’un plateau désertique, une pampa aride qui a été rendue célèbre en 1939 lorsque l’on y découvrit de mystérieuses figures et lignes, tracées probablement entre l’an 300 et 900 de notre ère. Ces motifs s’étendent sur des dizaines de kilomètres dans le désert. Les archéologues parlent d’un calendrier astronomique, d’autres parlent de routes sacrées, d’autres pensent à des dessins liés à l’approvisionnement en eau, d’autres encore, moins crédibles, évoquent des pistes d’atterrissage pour ovnis !!  Après étude des prix nous nous décidons à réserver 2 places dans un coucou pour survoler ces dessins étranges. C’est le lendemain vers 9h du matin que nous embarquons dans un 5 places, 7 avec pilote et copilote, pour une demi heure de vol. Deux minutes après le décollage nous survolons les premières figures. Nous sommes à 200 mètres du sol. Ça bouge pas mal mais la vue est magnifique. Le pilote survole chaque dessin 2 fois, en virant d’un côté d’abord, puis de l’autre. Sur les photos que nous avons mis en ligne on peut voir dans l’ordre le colibri (96 mètres), l’astronaute (32 mètres), le héron (300 mètres !), l’araignée et le perroquet. Nous survolons aussi le singe, le condor, l’arbre, la baleine, et des centaines de lignes et de trapèzes dans tous les sens, souvent les uns sur les autres. L’expérience est exceptionnelle, même si Hélène ainsi que 2 autres passagers doivent se servir du petit sac qui leur a été remis au départ… L’après midi nous décidons d’aller visiter le musée Antonini qui nous embrouille un peu plus sur l’origine de ces lignes et qui explique aussi les diverses fouilles faites dans la région, où beaucoup de cimetières pré-incas ont été mis au jour par des pilleurs de tombes, avec des momies et des ossements sur des kilomètres. 

Une nuit de plus à Nazca et nous prenons un bus tôt le matin du 9 décembre, direction Lima où nous retrouvons Delphine, Jérôme et Amandine pour un dernier repas, dans un couvent tenu par des missionnaires françaises, un repas excellent et hors du commun, nous aurons même droit à l’Ave Maria chanté par les nonnes ! Tout le monde décolle le lendemain, Amandine termine son voyage en Amérique du Sud et retourne en France, Delphine et Jérôme partent en Asie pour de nouvelles aventures et nous devons décoller aussi le 11 décembre à 1h du mat pour notre dernier pays du voyage, le Brésil.

De Nasca à Lima
Album : De Nasca à Lima

10 images
Voir l'album

Publié dans : PEROU |le 19 décembre, 2010 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 20 décembre 2010 à 17:08 Anonyme écrit:

    Coucou les tourtereaux !
    Maintenant que vos âmes sont purifiées, Vous êtes fins prêts pour aller vous initier au rythme endiablé de la Salsa. Vous risquez de vous faire enrôler comme danseur par la « BATUCCADA »
    Pour notre plus grand plaisir.
    Bisous

  2. le 20 décembre 2010 à 22:16 Cyril écrit:

    bonsoir,

    Vraiment étrange ces dessins , figures et lignes geometriqes.

    J’ai hate de lire vos prochaines aventures au Brésil

    a Bientot

    Cyril

  3. le 21 décembre 2010 à 11:03 Anonyme écrit:

    Vous avez eu raison de profiter jusqu’au bout de la chaleur de l’amérique du sud, car ici, vous allez comprendre ce qu’est l’hiver.
    Bon, on a pas encore eu de neige, mais il fait froid, venteux et humide. La cheminée ne chôme pas !
    Allez, plus que quelques heures et on se retrouve, si les aéroports et autre Eurostar se débloquent.
    Bon courage, restez zen, on doit faire avec et on espère pas faire sans vous.
    A toute !

Laisser un commentaire

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...