Pérou : les îles du lac Titicaca

Nous arrivons à Puno le 28 novembre et réservons une excursion de 2 jours sur les îles flottantes d’Uros, et les îles d’Amantani et Taquile. Nous partons le lendemain matin tôt sur un bateau d’une vingtaine de places au son de la flûte de pan dans laquelle souffle un musicien solitaire venu nous souhaiter bon vent. Première étape sur les îles d’Uros. Le peuple Uros a construit ces îles il y a plusieurs siècles au milieu du lac Titicaca afin d’échapper aux Incas. Nous sommes accueillis par quelques femmes qui nous expliquent comment les îles ont été fabriquées, à l’aide de roseaux du lac empilés et ancrés afin que les courants ne les fassent pas dériver. Un enfant attire notre attention, Franck entame la discussion et s’en fait un ami. L’arrêt ne dure qu’une grosse demi heure, nous repartons rapidement pour l’île sur laquelle nous passerons la nuit. Nous débarquons dans le mini port d’Amantani et sommes accueillis par quelques femmes qui attendent que notre guide répartisse chacun d’entre nous. Puis nous sommes guidés tous les quatre par notre hôte Delia jusqu’à sa maison aux murs de chaux qui sera un peu la notre jusqu’au lendemain. Nous sommes dans une famille quechua, qui accueille des touristes pour la première fois, l’accueil fonctionnant sur une rotation entre communautés que composent les 4000 habitants de l’île. Le repas nous attend, une soupe de quinoa, quelques pommes de terre accompagnées de fromage maison et pour terminer une tisane de munia, une sorte de menthe sauvage que notre hôte nous promet très bonne pour la digestion. Nous mangeons à coté de la cuisine, ou les cochons d’inde se baladent en attendant de passer à la casserole ! Nous allons digérer notre bon repas en grimpant au somment de la plus haute colline de l’île, un site de cérémonies appelé Pachamama, et assistons à un coucher de soleil exceptionnel sur le lac. Le soir notre repas ressemble à celui du midi, et nous finissons la soirée en participant à une petite fête organisée pour les touristes, avec costumes péruviens et farandole obligatoires, et Cusquena, bière locale, optionnelle mais pour laquelle nous optons. La journée a été longue, nous soufflons la bougie et nous couchons sur nos lits de paille très typiques et très peu confortables ! 

Le lendemain matin nous embarquons à 8h sur notre chaloupe et mettons le cap sur l’île de Taquile. Les 2000 habitants qui peuplent l’île vivent principalement du tourisme, ils perpétuent une tradition de tissage typique, les hommes tissent et les femmes marient les meilleurs tisseurs. Nous traversons l’île à pied, la vie locale semble calme et tranquille, et les tenues colorées de tous les habitants sont un régal pour les yeux. Les bonnets que portent les hommes ont d’ailleurs tous une signification, tel bonnet pour les célibataires, tel bonnet pour les hommes en couple non mariés, tel autre bonnet pour les hommes mariés, même les notables sont reconnaissables à leur couvre chef. Nous quittons l’île pour retourner à Puno le 30 novembre et prendre un bus vers la ville sacrée de Cuzco.

Uros, Amantani, Taquile
Album : Uros, Amantani, Taquile

11 images
Voir l'album

Publié dans : PEROU |le 16 décembre, 2010 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 16 décembre 2010 à 12:35 Anonyme écrit:

    Super, digne d’un reportage de Frédéric LOPEZ « voyage en terre inconnue ». A la fin de lecture nous languissons de voir les photos et ensuite on referme le site avec le sourire aux lèvres.
    Merci les tourtereaux

  2. le 16 décembre 2010 à 19:16 Anonyme écrit:

    Presque poetique en effet cette description de votre escale. Et les photos très colorées refletent une certaine joie de vivre. LN en tenue folklo, pas mal aussi. Et les 2 pin-up de la fin du reportage : superbes !
    Allez plus qu’une vingtaine de jours (hihihi) et c’est le retour. Dur dur de pas être en direct !
    On se gèle bien ici, on a acheté le sapin (pas à IKEA cette année car pendant qu’on y était il y a eu une alerte et il a fallu évacuer, on ne sait même pas pourquoi, mais le même jour, il y a eu deux explosions dans des magasins en Suède, coïncidence ? ou on commence à nous mettre la pression avec les risques d’attentats dans les grandes surfaces au moment des fêtes ????
    Bon, j’ai trouvé la bonne excuse si je n’arrive pas à faire mes cadeaux non ?

  3. le 16 décembre 2010 à 22:03 Anonyme écrit:

    Bonsoir les baroudeurs

    On se languit effectivement de lire la suite de vos escapades et de visionner les photos.

    A bientot

    Cyril

Laisser un commentaire

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...