Du désert de l’Atacama au Salaar d’Uyuni

Nous quittons le 14 novembre nos 3 acolytes dans la matinée et parcourons une route splendide avec des paysages somptueux, un passage de col à 4000 et en milieu d’après midi nous descendons du bus à San Pedro de Atacama, au Chili. Le village est planté au milieu du désert et il est le point de départ vers de nombreuses excursions. A peine commençons nous notre recherche d’hôtel que nous apercevons Delphine et Jérôme qui arrivent à notre rencontre. Ils sont dans la ville depuis 3 jours déjà et nous attendaient pour continuer la route ensemble. Nous nous installons au même hôtel qu’eux et commençons l’organisation des prochains jours. Eux ayant déjà vu les alentours nous rattrapons rapidement notre retard en allant dès le lendemain voir les 2 sites principaux : les geysers du Tatio à 4300 m et la vallée de la Lune. Donc dès le lendemain matin, nous nous levons à 4h du mat’ pour joindre un groupe en excursion aux geysers. Nous arrivons sur place quelques minutes avant le lever du soleil, au moment ou les geysers sont au top de leur activité. Les jets d’eau et de vapeur de 6 à 7 mètres au dessus du sol sont impressionnants. Petit dej sur place avant de nous immerger dans les eaux à 40 degrés au milieu de ce paysage superbe. Le choc thermique à la sortie du bain est un mauvais instant à passer, Hélène reste d’ailleurs sagement hors de l’eau, prétextant vouloir nous prendre tous les 3 en photos… Retour à San Pedro, courte sieste puis nous partons pour une autre excursion. La vallée de la Lune, nommée ainsi car vue du ciel elle ressemblerait à notre satellite naturel. D’ailleurs la NASA vient faire des essais régulièrement dans la région. Paysages étonnants, arides, sans vie. Effectivement on se croit un peu sur la lune tant les formations rocheuses semblent venue d’un autre monde. Fin de journée au sommet de la dune pour assister au coucher de soleil sur le volcan Licancabur, sommet icône de la région tant sa forme conique est parfaite, culminant à 6000m.  Le lendemain à 8h du matin nous montons à bord du minibus qui nous mène à la frontière entre le Chili et la Bolivie. Nous avons réservé une traversée du sud bolivien en 4×4 qui va durer 3 jours et 2 nuits.

Après avoir fait tamponner nos passeports et avalé un petit dej’ copieux que notre chauffeur nous a préparé, nous grimpons dans notre 4×4 tous les 4 et démarrons pour un safari exceptionnel. Notre chauffeur Luis Mario est aussi notre guide, cela fait 7 ans qu’il fait les allers retours entre Uyuni, sa ville natale en Bolivie, et la frontière chilienne. Autant dire qu’il connait la route, et il y va même quelques fois les yeux fermés : nous en avons été témoins à plusieurs reprises !!! Grâce à la coca, il se tient éveillé malgré une nuit précédente à traverser les 700km de désert qui séparent Uyuni de la frontière chilienne, où il est venu nous chercher. Nous essayons de le tenir éveillé le premier jour en lui posant des questions toutes les 5 minutes. Premier jour bien rempli,après avoir passé un col à 4900m (plus haut que le Mont Blanc!) nous nous arrêtons d’abord à la Laguna Blanca avec ses flamands roses, puis à la Laguna Verde avec en fond le volcan Licancabur. La couleur verte du lac est due à la présence d’arsenic dans ses eaux, les flamands se tiennent donc à l’écart. Puis nous nous arrêtons quelques instants devant des formations rocheuses volcaniques s’appelant le désert de Salvador Dali. Hommage tout à fait justifié au peintre, élégantes coupes de pierre taillées par le vent, symphonie de couleurs chaudes, on se croit dans  «  la persistance de la mémoire ».  Enfin nous arrivons aux sources d’eau chaude de Polques ou nous nous baignons dans une eau à 40 degrés au milieu de quelques lamas amicaux. Nous reprenons la route et nous arrêtons au refuge dans l’après midi : sieste et détente au programme. Une journée aussi belle nous attend le lendemain. Nuit très difficile à 4500m d’altitude, impression d’étouffer pendant le sommeil tant la respiration est difficile due au manque d’oxygène.

Départ à l’aube pour profiter des belles couleurs du matin sur la Laguna colorada, encore une merveille de la nature. L’eau y est rouge comme le sang et cela est dû à des algues microscopiques qui réagissent à la lumière. Là encore des centaines de flamands font le spectacle pour le plus grand plaisir de nos yeux ébahis. L’arrêt suivant se fait aux geysers « Sol de Manana » avec des cratères crachant de la boue et de la fumée, à une température proche des 200 degrés. Encore un panorama hors du commun ! Enfin, nous enchainons sur quatre autres petites lagunes, ou nous nous délectons d’un sympathique pique nique entre les flamands roses et les alpacas. Le soir venu, nous dormons dans un hôtel de sel, tout proche du fameux salaar d’Uyuni, où nous fonçons à 4h du mat le lendemain pour pouvoir assister au lever du soleil. A 3700m d’altitude, c’est le plus grand désert de sel au monde : l’équivalent de 2 départements français. D’après les experts, sous la croute de sel, git plus de la moitié des réserves de lithium du monde, ce qui promet des jours meilleurs à la Bolivie. Le spectacle est grandiose : les photos parlent d’elles mêmes. Le désert immaculé prend des teintes rosées au petit matin, tandis que nos ombres gigantesques nous amusent comme des enfants. Plus tard, nous prenons des photos truquées par la perspective, biaisée par les 10000km carré du désert, parfaitement plat. Sur le salaar, la petite ile du Pescado peuplée de cactus offre en son point culminant un panorama à 360 ° sur le désert de sel et sur les volcans environnants. En début d’après-midi nous quittons le sol blanc pour prendre la direction de la ville d’Uyuni où un bon repas nous attend. Nous quittons Luis Mario la larme à l’œil le 18 novembre. Nous avons passé sans doute les 3 plus belles journées de notre tour du monde en termes de beauté des paysages. Pour d’autres photos et prendre de l’avance sur nos articles en retard, le blog de Jérôme et Delphine est quant à lui à jour. (http://bibiplanete.free.fr)

Atacama et sud Bolivie
Album : Atacama et sud Bolivie

42 images
Voir l'album

Publié dans : BOLIVIE, CHILI |le 6 décembre, 2010 |8 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

8 Commentaires Commenter.

  1. le 6 décembre 2010 à 22:35 cyril écrit:

    un seul mot : Super

    a bientot

    Cyril

  2. le 7 décembre 2010 à 15:02 soph écrit:

    incontestablement vos meilleurs photos ! énormeeeeuuuu !

  3. le 7 décembre 2010 à 19:12 irène écrit:

    Magnifiques photos, magnifiques paysages, magnifiques animaux, c’est tout simplement magnifique, grandiose, bravo !!!!
    Bonne continuation
    A bientôt
    irène

  4. le 8 décembre 2010 à 8:04 Gigi écrit:

    Je rejoins les avis des autres commentaires, à mn avis surement l’un de vos meilleurs articles et plus belles photos.

    c’est top de finir en beauté !

    A bientôt et bises à vous deux

  5. le 8 décembre 2010 à 11:47 françoise écrit:

    Coucou les globs
    Photos magnifiqueeeeeesssss!!!!
    On se regale domage que votr tour du monde s’acheve!!!!!!
    BIZZZ
    Françoise

  6. le 8 décembre 2010 à 14:48 Delphine et Jérôme écrit:

    Hola amigos,
    Ouaouh, c’est incontestable le salar et le sud Lipez sont dans le top five des plus beaux paysages que nous ayons vu!
    estamos a Lima, on vous attends pour se faire un bon ceviche.Pour le moment, on s’est installé à Miraflores mais on déménage ce matin pour le centre de Lima qu’on espère moins cher et plus animé.
    suerte
    Delphine et Jérôme

  7. le 8 décembre 2010 à 20:23 Anonyme écrit:

    Bon, j’avais regardé les photos mais pas pris le temps de lire les commentaires. C’est vraiment formidable, on n’imagine pas de tels paysages.
    J’adore vos photos truquées, celles-ci sont particulièrement réussies. Et vos compagnons de voyages ont le même humour que vous, vous avez dû apprécier.
    Ici, le temps oscille entre froid, vent, soleil, on ne sait plus comment s’habiller.
    On a fait une soirée Téléthon à Entressen (Cyril et sa douce n’y était pas, peut-être ont-ils gardé des forces pour la course du lendemain) et mangé la daube de taureau, assisté à des démo de Kempo et de danse country. L’un des bikers qui accompagnent les coureurs nous a régalé en chantant l’hymne à l’amour de Piaf avec la voix de notre Jojo national, un grand moment.
    Au boulot, tout le monde me demande où tu en es en suivant mes petites épingles sur la planisphère. Ils m’ont tous bien accompagnée au long de cette année en prenant des nouvelles et en vous félicitant pour ce grand voyage.
    Et maintenant, on compte les jours !
    Allez je vais sur le site Bibiplanete que j’avais déjà ouvert quand vous avez fait le Navimag.
    Au fait je viens de voir aux actus un bateau de croisière qui était dans les eaux des baleines et a été pris dans la tempête alors qu’il avait une panne de moteur. Grandiose, j’en connais qui ont pas dû apprécier. On a dû les remorquer jusqu’à Ushuaïa pour les sortir de ce mauvais pas.
    Vite la suite…. Bisous.

  8. le 9 décembre 2010 à 2:30 mam pap écrit:

    Ici le Costa Rica vos photos sont magnifiques certainement plus esthetiques que les notres maia nous voyons des paysages dignes de l Eden ¡¡¡gros bisous a vous deux A bientot et Pura Vida comme disent les costariciens on vous expliquera plus tard la signification

Laisser un commentaire

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...