L’Argentine : le Nord Ouest à 5

Nous atterrissons à Salta 5 novembre et empruntons un bus pour le centre ville. Immersion immédiate dans la vie locale, nous n’avons pas de monnaie pour payer le bus et 3 personnes s’empressent de nous payer le ticket ; quelques minutes plus tard un bébé rend tout son bon lait sur le sac de victuailles que Franck avait posé aux pieds de sa maman… Enfin nous arrivons à Salta et dégotons l’affaire du siècle en payant notre chambre un prix dérisoire. Salta est la porte d’entrée du Nord Ouest Argentin. La région est tout à fait différente de celles que nous avons traversé : sèche et aride, en bordure de la cordillère des Andes, ses paysages minéraux sont magnifiques et torturés. Après un petit tour sur la place du centre très vivante et un coup d’œil à la cathédrale qui semble avoir été colorée par un pâtissier, nous entrons dans le musée archéologique de haute montagne. L’un des meilleurs musées que nous ayons visité, il présente certains aspects de la culture inca et particulièrement les sacrifices d’enfants perpétrés sur certains des plus hauts sommets des Andes. Les explications sur ces rituels sont extrêmement intéressantes, elles mènent à la pièce majeure du musée, la Doncella, le corps momifié d’une petite fille, l’un des 3 enfants découverts au sommet du Llullaillaco (6739m d’altitude, les corps et les vêtements des enfants ont été parfaitement conservés) lors d’une expédition en 1999. Une découverte majeure d’une valeur inestimable pour les archéologues concernant les us et coutumes du peuple inca. Le soir nous nous attardons à regarder danser quelques couples avant d’aller avaler quelques bonnes empanadas made in La Casa de las Empanadas ! Le lendemain, l’évènement de la journée sera notre repas à la Luna Verde, ou le patron, un hollandais chercheur en chimie reconverti en restaurateur depuis peu, qui nous racontera sa vie et présentera ses objets de collections jusqu’à 3h du matin ! Cuisine excellente, n’hésitez pas si vous passez par Salta, mais surtout n’engagez pas la conversation ! Le lendemain après-midi nous retrouvons Delphine et Jérome qui sont aussi dans la ville et allons faire un tour sur le marché d’artisanat. Et le soir retour à la Casa de las Empanadas où nous goûtons les humitas et les tamals.

Le 8 au matin nous allons chercher notre voiture de location que nous aurons pour une semaine. On met les voiles direction Cafayate en passant par la Quebrada des las Conchas. Une zone sauvage et des paysages superbes de formations rocheuses surréalistes, nous passons par la Garganta del Diablo, el Amfiteatro, « le crapaud » un peu décevant, et nous apercevons nos premiers cactus. Nous arrivons dans le village de Cafayate en fin de journée et nous attablons pour un bon repas en terrasse sur la place. Et qui voyons nous arriver : Delphine et Jérôme, qui viennent eux aussi de descendre de leur bus de Salta. Nous prévoyons de nous revoir le lendemain soir. Le 9 au matin nous parcourons la vingtaine de kilomètres qui nous sépare du site exceptionnel de Quilmes. Ce sont les ruines d’un village ancien construit à flan de montage et dominant la plaine envahie de cactus. Les 5000 habitants de ce site furent l’un des seul peuple à résister aux conquêtes Incas. Malheureusement ils ne résistèrent pas au siège des Espagnols qui déportèrent les 2000 derniers habitants à Buenos Aires en 1667. Après nous être présentés aux quelques lamas qui gambadent à l’entrée du site, nous grimpons au sommet du village d’où les panoramas récompensent l’effort. Sur le retour nous nous arrêtons à la bodega Etchart pour une visite rapide des caves et une dégustation de 4 vins jeunes mais assez bons pour que nous achetions quelques bouteilles à la sortie ! Le soir Delphine et Jérôme nous emmène dans une petite comida pour partager un repas simple mais gouteux et copieux devant la télé que les locaux ne quittent pas des yeux. Le lendemain matin départ pour la route de terre et graviers qui nous mène d’abord à Molinos ou nous déjeunons dans la Casa de Isasmendi, un repas digne d’un 3 étoiles, mention très très bon pour le volcan de chocolat que nous prenons tous les 5 ! Arrêt rapide à la ferme de vigognes, puis nous continuons la route pour Cachi. Là nous trouvons la chambre la moins chère d’Argentine, un peu vétuste mais l’accueil chaleureux du patron nous convint. Cachi, 2280m d’altitude, entourée de hauts sommets, du bon air mais pas grand-chose à voir, nous trouvons tout de même une boutique d’artisanat super sympa, Vanessa et Patrice font le plein de cadres en cactus. Le lendemain nous traversons Salta, arrêt rapide pour récupérer les sacs que nous avions laissé à l’hôtel (et oui nous sommes 5 dans une Corsa améliorée donc pas la place pour 5 sacs énorme !) et nous partons pour Jujuy. Nous trouvons un hôtel sympa avec guitare à disposition et prenons l’apéro en fredonnant quelques classiques de la pop française, avant d’aller s’engloutir de bons steaks de lama au resto du bout de la rue. Jujuy rien à voir, juste une grosse ville étape pour le nord du pays.

Nous reprenons la route le 12 au matin et nous arrêtons dans le village de Tilcara ou le marché quelque peu touristique retient fortement notre attention. Pendant que Vanessa et Patrice partent visiter les ruines d’une ancienne cité inca sur les hauteurs du village, nous arpentons la place du marché afin de dégoter la bonne affaire. Pierre trouve son bonheur avec une belle calebasse à maté et Hélène retourne 5 fois au même stand pour négocier le prix du trésor qu’elle convoite, dont nous ne dévoilerons pas la nature, classé secret défense. Une heure plus tard nous arrivons dans le village de Humahuaca après avoir traversé la Quebrada de Humahuaca aux couleurs somptueuses, il est déjà tard et nous trouvons rapidement une chambre sur les conseils d’une vieille dame extrêmement charmante dont l’hôtel est déjà plein. Nous ne traînons pas à Humahuaca puisque nous voulons nous rendre aux confins du nord argentin, sur les rives de la laguna Pozuelos réputée pour sa faune abondante. La encore sur 50 kilomètres nous ne touchons nos sièges que 50% du temps tellement la route est cabossée. Mais le jeu en vaut la chandelle, nous nous arrêtons à quelques mètres de timides lamas, de superbes vigognes, et après quelques minute de marche sur le fond du lac asséché le spectacle est unique : des milliers de flamants roses à perte de vue, qui toutes les minutes s’envolent en grappes de plusieurs centaines d’individus, dans un décor somptueux. Quelques photos sur la fine couche de sel que le lac évaporé a laissé et nous repartons sur la route roumpacou… et à moins d’un kilomètre de la route goudronnée un bruit suspect nous pousse à nous arrêter… et la roue arrière gauche est à plat ! Nous qui avions calculé notre temps tout juste pour pouvoir faire le retour en passant par les salines, on va devoir changer les plans ! Nous remplaçons la roue crevée par la roue de secours qui s’avère bien lisse. Nous écumons les garages des alentours et après un appel à l’agence de location nous faisons changer le pneu crevé afin de continuer le périple, mais il fait déjà nuit et nous n’avons que le temps de nous rendre à Pumamarca d’où Hélène et Franck doivent prendre le bus tôt le lendemain matin pour San Pedro de Atacama au Chili. Fatigués nous mangeons rapidement à l’hôtel où la patronne, la star du village, enchaîne les chants argentins tous les soirs de l’année et partons vite rejoindre Morphée. Le 14 novembre à 9h du matin nous quittons Vanessa, Patrice et Pierre à l’arrêt de bus, nous avons passé un séjour exceptionnel tous les 5 (il ne manquait plus que Marie mais là on aurait été un peu serrés dans la Corsa), eux continuent leur périple pour aller voir les chutes d’Iguaçu quand nous partons pour le désert d’Atacama, retour au Chili pour la partie nord cette fois.

Nord Ouest Argentine
Album : Nord Ouest Argentine

28 images
Voir l'album
Publié dans : ARGENTINE |le 1 décembre, 2010 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 1 décembre 2010 à 12:16 Anonyme écrit:

    Coucou les tourtereaux

    Je suis deg, car après m’être régalé avec votre récit, je suis frustré de ne plus avoir l’accès au photos
    Début de l’histoire : Eddie est venu me chercher au boulot hier et j’ai voulu lui montrer les photos des baleines (lui n’a plus accès au site). Voulant jouer l’informaticien, pour ne pas laisser de trace sur mon ordi au boulot, alors que cela ne me au demeurant aucun problème, il a activé sécurité navigation in private résultats des course je ne peux plus ouvrir les photos.
    Ici nous sommes sous 20cm de neige 40 par endroit et il continue d’en tomber. Florent est resté bloqué hier sur Lyon impossible de circuler la zone est sinistré.
    Ici la Siberie à vous le desert d’Atacama
    Bisous

  2. le 1 décembre 2010 à 14:26 Anonyme écrit:

    WAOUHHHHHHHHHH
    Magnifique récit..
    Ils se sont retrouvés mes deux « dormeurs dès qu’ils ont les fesses sur quelque chose » ! je les reconnais bien là !
    On a donc aussi retrouvé Michael J., ils avaient raison ceux qui disaient qu’il était parti pour être un peu anomyme, loupé, vous l’avez eu ! Pareil pour Serge au milieu de sa famille… Ah mais non, c’est pas Lama, c’est Vigogne, et là, je peux rien sortir vu que je connais personne de ce nom là, sorry !
    La dernière photo avec le lilliputien dans la main d’LN, formidable ! (on te la dit que tu mangerais dans sa main, c’est fait )
    Salut aux hiberneurs de l’Ain, pour le moment nous c’est la pluie et le froid, on vous envie pas, mais on risque de pas y couper.
    Tu vois Gigi, j’y viens pas souvent, mais quand je commence, à part de couperle réseau, je m’arrête plus.
    Bisous aux revenants sur Arles puisque c’est pour demain…. si le TGV ne reste pas bloqué par la neige, ce serait un comble après ce tour du monde sans problèmes !

  3. le 1 décembre 2010 à 17:32 irene écrit:

    coucou ,me revoilà et non je ne suis pas ensevelie sous la neige!!!! mais la retraite est un boulot à temps plein et j’ai été très occupée ces derniers temps….
    Merci pour le soleil qui vient réchauffer nos coeurs et nos sols nordiques gelés
    A bientôt pour la suite
    Irène

  4. le 2 décembre 2010 à 22:46 Cyril écrit:

    Bonsoir a tous

    Je vois que votre voyage se termine bien
    visites resto apero dodo

    Belles photos comme d hab avec un drole de lama sur la fin avec ses 4 cornes lol

    merci pour tous ces recits qui nous rechauffent et qui nous font voyager avec vous

    A bientot de vous lire

    Cyril

  5. le 3 décembre 2010 à 16:57 françoise écrit:

    Coucou les globs..
    Dernieres photos geniales. Pierre tu es aussi doué que le Roi de la pop, quant a LN tu te lances dans le tango bravo Franck et LN nous avons passé une année virtuelle avec vous, nous avons bien voyagé.Oui Marie Jo il gele , il neige dans l’Ain, ce n’est pas triste pour circuler.Je vous souhaite un bon retour.Bonnes fetes de fin d’année a tous.
    BZZZZ à toute la famille.
    Francoise.

  6. le 3 décembre 2010 à 19:41 Gigi écrit:

    Coucou les amoureux,

    Je viens de finir de lire vos aventures et de regarder vos photos et je m’empresse de vous feliciter pour ces sublimes paysages et ce super récit.

    Nous avons accueilli nos aventuriers hier soir, et leur avions reservé une méga surprise, ils étaient fous de joie de tous nous retrouver et à la fois nostalgique de ce fabuleux tour du monde ! Ils se verraient bien repartir une seconde fois…

    Profitez bien de vos derniers instants
    Gros bisous

  7. le 4 décembre 2010 à 13:35 Anonyme écrit:

    je me doute qu’ils doivent être nostalgiques en débarquant sous la neige et le froid glacial de la Provence, mais ils ont trois mois pour s’y faire nos arlésiens préférés. Bienvenus chez vous !
    Plus qu’une quinzaine et c’est vous qu’on accueillera avec émotion et plaisir, vous nous manquez.
    On commence à parler organisation des fêtes, faudra m’en dire plus sur qui sera là, où vous serez etc… On s’est tellement habitués à cuisiner que pour deux (et les vieux vous savez, une soupe, un bout de fromage, un yaourt, un suppo et au lit) qu’il va peut-être falloir approvisionner un peu !
    Bizzzz

Laisser un commentaire

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...