Archive pour septembre, 2010

La Nouvelle-Zelande en Wicked : Part I

L’île SUD

Avant tout quelques remerciements de Franck:

Merci à tous ceux qui ont pensé à mon anniversaire et qui m’ont envoyé un mot, une carte, un dessin ou un powerpoint, on a fêté mes 32 étés dans un cadre de rêve près de Dunedin et les surprises qu’Hélène m’avait réservées m’ont vraiment fait plaisir et même ému, alors un grand grand merci à toutes et à tous et particulièrement à ma belle aventurière…

Nous atterrissons à Christchurch le 19 Août après avoir enchaîné 3 vols : Cairns-Sydney (via Brisbane et changement d’avion) puis Sydney-Christchurch le lendemain matin. 

La première mission après nous être rendus en ville est de trouver le bureau Wicked de la ville. Eh oui, on ne change pas une méthode qui gagne et surtout qui ne coute pas cher… Du moins, moins cher que les autres options ! Nous y arrivons enfin, non sans difficulté : l’ancien manager a mis le feu au garage précédent et nous devons tâtonner pour trouver la nouvelle adresse, sac au dos. Nous obtenons un bon prix et partons vers la Banks peninsula. Il fait déjà presque nuit mais la route révèle au détour de virages et de collines des paysages vallonnés et verdoyants, parsemés de lacs et de moutons !… Nous ferons notre première vaisselle le lendemain dans un ruisseau en bord de route : quel meilleur cadre pour une vaisselle ? Puis c’est la direction du sud pour commencer notre tour de l’île et un premier arrêt au Lac Tekapo. Malgré le mauvais temps, nous faisons une bonne marche mais ne pouvons malheureusement pas admirer la vue. Tant pis, le temps presse et le lac Pukaki nous attend puis dans la foulée le Mont Cook, dans le parc national Aoraki. Le temps n’est toujours pas terrible, mais cette fois nous décidons de rester une nuit de plus pour avoir une chance d’admirer le paysage comme il se doit le lendemain. Mission accomplie puisque le lendemain, après une marche dans la Hooker Valley, c’est du Tasman glacier que nous nous approchons. Et là, spectacle superbe de la face terminale du glacier, avec quelques « icebergs » flottants au milieu du lac qui termine le glacier… Paysage magique et extraordinaire. Le soleil est toujours là quand nous repartons et nous admirons au retour le lac Pukaki d’une couleur tobago où se reflètent les montagnes environnantes. Encore une fois le spectacle est fabuleux. C’est à coup sûr un point fort de notre périple… Mais la NZ recèle de ces paysages magnifiques, nous en prendrons pleins les yeux tout au long de notre route. Puis c’est la direction de Dunedin, ville charmante sur la côte Est, qui se termine en une péninsule sublime. La route nous transporte comme sur un tapis volant le long des collines et des virages jusqu’à une petite plage désertée… des hommes… C’est ici le paradis des lions de mer et des otaries en tout genre et de tous poils. De tout là haut, on croirait des petites buches échouées sur la plage, puis quand on descend la falaise, on s’aperçoit que c’était une mère et ses petits, un peu plus loin c’est une colonie, encore plus loin ce sont des otaries qui essayent de se reposer essayant d’oublier les clics de nos appareils… Enfin c’est une famille (enfin, finalement on n’en sait rien !! J ) Deux gros et deux petits chahutant… Les gros sont vraiment énormes, là ils ne sont plus en train de dormir, quand ils se déplacent, c’est une sacrée masse qui avance agilement malgré le poids. Heureusement, nous restons à plusieurs mètres et hors de portée. Le spectacle est saisissant, nous restons assez longtemps sur la plage à contempler ce spectacle étonnant. Nous sommes le 23 Aout, c’est un beau cadeau d’anniversaire pour Franck mais ce n’est pas fini. En fin d’aprem’, c’est les courses surprises pour le diner d’anniv. Puis les préparatifs commencent : pendant que Franck tente d’apercevoir des pingouins sur la plage de nos lions de mer, Hélène s’affaire en cuisine (enfin dans le coffre qui fait office de …) Au Menu : Apéro Toast-Pâté chips mexicaines et son guacamole, Puis Falafel maison ( !), et sa salade d’houmous, puis Crevettes cuites au pesto basilic-parmesan-pignons de pain. Puis le plat de résistance avec un bon saumon du pays, quelques tagliatelles colorées. Et enfin un gâteau infecte : un succulent brownie gâché par des raisins secs dégueu…(y z ‘ont pas idée, quand même) qui finira à la poubelle ! Heureusement les bougies et les étincelles sont là pour relever le niveau ! Entre chaque plat Franck découvre les attentions de sa famille et de ses amis, qui avaient pensé à lui, en envoyant messages, photos, cartes tous plus émouvants les uns que les autres. La surprise était totale puisque Franck n’avait pas deviné qu’Hélène rassemblait dans son dos les précieux documents pour qu’il ait un peu de chacun à l’autre bout du monde. Au moment du gâteau, Franck croyant ouvrir une boite de ferrero, enroulée dans du papier cadeau local (du PQ) ouvre finalement son cadeau : une montre achetée le temps d’un pipi à l’aéroport…Sacrée organisation pour réussir une surprise quand on est 24/24 ensemble ! Après toutes ces émotions, quelques litres d’alcool et quelques chansons…le matin est déjà là… La nuit va être courte ! Départ pour le sud, en passant par le parc national des Catlins et la route qui longe la côte. C’est beau mais un mal de crâne ne nous permet sans doute pas d’apprécier à sa juste valeur le paysage. Malgré tout, cachés sur la plage dans un abri conçu pour voir sans être vu, nous apercevons en fin de journée le retour des pingouins aux yeux jaunes, les plus rares du monde ! Nous nous couchons tôt et satisfaits et prenons la direction des Fjords le lendemain ! Au programme le « Doubtful » Sound baptisé de la sorte par Captain Cook ( encore lui : c’est déjà lui qui nomma les whitsundays un fameux dimanche blanc et d’autres lieux du « coin ») car il était douteux que les vents du Fjords soient assez forts pour ramener le bateau vers la mer ! La balade commence par la traversée du lac Manapouri en bateau pendant plus d’une heure. Puis c’est la centrale Hydro Electrique que nous visitons, construite dans la montagne, entre le Fjord et le lac. Puis nous prenons un bus pour arriver au début du Fjord. Et oui le Doubtfull n’est pas accessible facilement et il se mérite !! La brume est là ce qui donne à ce Fjord un côté encore plus mystérieux. Nous avons la chance d’apercevoir des dauphins à long nez, sautant près du bateau. Puis le moteur s’arrête et là c’est 15 mn de bonheur, les dauphins jouent pour le plus grand plaisir de la vingtaine de passagers, ahuris ! Décidément, c’est la semaine « animalière » ! Le lendemain c’est le Milford Sound, long de 22 km qui nous attend. Plus accessible, plus touristique et donc plus cher mais pas forcément plus éblouissant, il offre cependant un beau spectacle. Comme il a beaucoup plu ces derniers jours, les cascades foisonnent et sont énormes. Les montagnes sont plus hautes et tombent à pic dans l’eau. C’est ici que se trouve le Mitre Peak, la montagne la plus photographiée de NZ. Nous ne manquons pas à la tradition ! 

Enfin c’est la remontée vers le Nord et les glaciers, via la côte ouest que nous opérons. D’abord le Fox glacier : une marche jusqu’à la face terminale et nous pouvons presque le toucher. Le spectacle est super. Cette grosse coulée qui ne cesse d’avancer ou de reculer au fil des années, au gré des tombées de neige et des températures. Le tour du lac Matheson pour finir la journée avec le sommet enneigé du Mont Cook (du côté ouest cette fois !) qui s’y reflète au coucher du soleil. La journée bien remplie se finit au Franz Josef Glacier. Prêt à braver la glace le lendemain, mais cette fois avec l’option « aventurier ». Eh oui, une fois n’est pas coutume après les croisières, les plongées, les Fjords, nous cassons une nouvelle fois notre tirelire pour nous payer une « Full day » sur le glacier. Une expérience exceptionnelle extraordinaire pour nous ce jour là. Déjà le temps est au beau fixe, c’est un bon point. Puis nous partons en petit groupe avec notre guide, pioche en main à l’assaut de ce glacier. Au programme : crevasses, caves, escaliers sculptés dans la glace, escalade, cordage, rampage et j’en passe. Une journée folle et la découverte d’un milieu inconnu : la glace. Sous les voutes bleues, nous nous photographions, tout en nous faufilant le long des parois ruisselantes à l’intérieur du glacier. C’est absolument génial ! Nous repartons le soir même, faisant un crochet par Okarito Lagoon pour voir le coucher du soleil rosir le haut des montagnes qui se reflètent dans le lagon. C’est redondant peut être mais nous ne sommes pas blasés ! Nous avons déjà bien trainé dans l’ile sud, presque 2 semaines, il nous faut foncer au nord pour prendre le ferry qui nous emmènera sur l’ile nord et Wellington. Sur la route, en express, nous passerons par Hokitika et Punaikaki, les Bullet Gorges et par la ville de Nelson, avant de rejoindre Picton où nous embarquerons à 7h du soir le 1er septembre. 

Nouvelle Zelande Ile SUD
Album : Nouvelle Zelande Ile SUD

37 images
Voir l'album

Publié dans:NOUVELLE ZELANDE |on 5 septembre, 2010 |20 Commentaires »

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...