Archive pour avril, 2010

D’Udaipur la blanche à Jodhpur la bleue

C’est à Udaipur que nous trouvons l’une de nos plus belles chambres, dans une Haveli du centre, avec vue sur le lac Pichola et sur lequel trône le Lake Palace Hôtel. (hors budget ;) 

La première journée, le 7 avril, nous nous perdons dans les petites rues de la vieille ville où les rickshaws (tuktuks indiens), les motos, les piétons et les vaches tentent de se croiser sans se percuter. Puis nous assistons au coucher du soleil qui embrase les belles façades blanches de la ville de l’autre côté du lac. (ou plutôt de ce qu’il en reste, c’est la saison sèche !) On comprend encore mieux pourquoi « la blanche » du haut du City Palace que nous visiterons le surlendemain… 

Eh oui, le surlendemain seulement car, le lendemain Hélène passera la journée soit à se tordre de douleur dans le lit lors de spasmes foudroyants et drastiques soit aux toilettes ! De 4h du mat’ au coucher du soleil, quand le remède de cheval de 4 antibiotiques commencera à faire effet. 

Après ce petit « avatar » dans notre emploi du temps, nous reprenons notre course pour visiter le City Palace. L’imposant palais du Maharana actuel ( Il y réside un quart de l’année, le reste du temps entre Mumbai et Londres !…On l’y a peut être croisé ?!) est un incroyable édifice en marbre et en granit. Haut de 30m et long de 250m, il a sans cesse été agrandit, par les différents Maharanas qui s’y sont succédés du 16è à la fin du 19èS. Pourtant l’architecture reste très cohérente. L’enceinte du palais se love autour d’une colline centrale, un peu comme la « couronne d’une galette des rois vient épouser les formes d’un crane rebondi » (GDR) ! A l’intérieur, une succession de salles, de cours, de terrasses, d’escaliers…Un palais de Maharaja, quoi ! 

Puis le lendemain c’est sa collection privée de voitures anciennes que  nous verrons : une vingtaine de voitures rutilantes utilisées uniquement pour les grandes occasions, ainsi que quelques « rickshaw » à l’énergie solaire !!! Faut bien avouer qu’ils auraient tort de s’en priver ! 

Udaipur nous a plu, c’est une ville à taille humaine, tout au moins son centre historique, avec des petites rues animées, une architecture impressionnante et des points de vue vraiment beaux. 

Pour nos 6 mois, nous nous offrons une balade à cheval dans les environs. Des chevaux superbes, une campagne magnifique vallonnée au bout de laquelle une oasis nous apparaitra. Encore un petit bout de Paradis sur terre. 

C’est en bus « deluxe » que nous ferons la traversée des 300Km qui séparent Udaipur la blanche de Jodhpur la bleue. On nous avait dit 5h…ca en prendra 8 ! En Inde, on apprend la patience ! (ou pas !)… ;) 

Encore une ville magnifique du Rajasthan, en haut de laquelle, posée aussi sur une colline, l’imposante forteresse de Mehrangarh supplante la ville. Tandis que le Bazar autour de la Clock tower grouille de vie, de couleurs et d’odeurs et nous offre une balade sympathique dans la vieille ville. Nous partons donc à l’assaut, par une marche plus tonique, de notre 2eme forteresse se situant à 135m au dessus de la cité. (Les forteresses au Rajasthan, c’est un peu comme les temples en Thaïlande…pour le plus grand plaisir de Franck :)). Cette fois munis d’audio guides, nous apprenons les secrets du fort et les anecdotes de la vie de l’époque. Edifiée au 15eS comme un véritable nid d’aigle par Jodha, le fondateur de la ville, la forteresse est construite en calcaire ocre, avec quelques touches roses qui rappellent la couleur du bois (GDR). Mais pourquoi Jodhpur la bleue me demanderez vous ?! Et bien de la haut on voit un panorama splendide sur la ville…bleue ! A l’origine, les murs de leur maison ont été peints en bleu par les brahmanes, (la plus haute caste : celle des religieux et des lettrés) qui vénèrent essentiellement Krishna, dont le visage est bleu. Aujourd’hui la tradition perdure d’autant que le bleu éloigne les moustiques et permet par ailleurs d’adoucir la chaleur ambiante, même si les maisons ne sont plus uniquement celle de brahmanes… 

Hélène se laisse tenter par un Hamburger-cheese tomato, mais au pays de la vache sacrée, cela veut dire le pain, de la tomate et du fromage, et basta ! 

Nous sortons de la vieille ville pour aller réserver notre train de nuit pour le lendemain 14 avril… Direction le Désert du Thar : Jaisalmer… 

En tout, nous sommes restés une semaine dans ces 2 villes, de quoi nous faire oublier nos débuts laborieux en Inde…

Udaipur, Jodhpur
Album : Udaipur, Jodhpur

20 images
Voir l'album

Publié dans:INDE |on 29 avril, 2010 |12 Commentaires »

L’arrivée en Inde…

…La CLAQUE !

Retour quelques heures en arrière.

Nous quittions Ko Tao et ses plages de sable fin, ses fonds marins splendides, ses banana shakes succulents…Bref le paradis sur terre.

Nous avons embarqué à bord d’un ferry de nuit à 23h pour atteindre la cote vers 5h du matin. Nous avons dormi dans une pièce du bateau ou quelques matelas par terre étaient disposés, dans une chaleur étouffante. Arrivés à la cote, il nous a fallu attendre un bus, qui arrivât une heure plus tard. Le trajet en bus, sans clim’ a été terrible…interminable (une dizaines d’heure). Quand enfin nous arrivions à Bangkok, nous ne savions pas ou nous étions, car, nous n’avions pas été déposés à l’endroit prévu à cause des manif’. On a fini par s’en sortir non sans difficultés et à attraper un minivan qui semblait se rendre à l’aéroport. Finalement nous y arrivons enfin. Nous nous posons dans le food corner de l’aéroport (un bon plan de Van Seng loin des prix prohibitifs des chaînes internationales de l’aéroport)… Quand nous tombons nez à nez avec… Van Seng qui nous avait quitté deux jours plus tôt pour faire quelques courses dans la capitale. Nous partageons notre dernier repas inattendu. Il embarque pour Paris et nous, nous attendons plus de 6heures à l’aéroport. Petit coup de stress au moment de l’enregistrement, nous ne sommes pas sur les listes. Franck court partout dans l’aéroport pour régler le problème, nous montrons notre billet tour du monde etc…Et nous embarquons finalement à 1h du matin…La « journée » n’est pas encore finie…Quelques heures plus tard, nous arrivons à Mumbai, vers 4h du matin. Nous prenons un taxi pour rejoindre le centre. A cette heure matinale, il est aux alentours de 5h, il est difficile de trouver un hôtel ouvert. Ceux que l’on trouve nous propose des chambres vraiment, mais vraiment pouilleuses, et pourtant pas données ! Nous errons quelques temps. Nous passons dans la catégorie supérieure de notre guide afin de pas nous dégoûter trop vite de l’Inde. Là on veut nous faire payer la nuit passée, qui est quasi finie car il est 7heures ! Finalement nous trouvons enfin un hôtel ou nous terminons notre nuit. La chambre est vraiment pas terrible mais ca fera l’affaire. Elle nous coute 4 fois plus chères que les chambres que nous aurons par la suite au Rajahstan !

En début d’aprem’ nous partons en vadrouille : misère à chaque coin de rue, chaleur de plomb, la foule, les odeurs…La première impression n’est pas extra. On cherche notre banque, qui, comme d’habitude à chaque nouveau pays refuse de nous fournir nos billets ! On est dimanche, la banque est fermée, heureusement nous avons quelques dollars, nous reviendrons le lendemain.

Après avoir mangé un morceau, nous retournons nous coucher, en espérant que la prochaine journée soit meilleure que les dernière 48h ! Au matin, direction HSBC la « banque partout dans le monde » (sauf pour nous !!). La situation se débloque, nous avons nos roupies et fonçons à la gare pour prendre un billet au plus vite et partir de Mumbai. Nous prendrons donc un train le soir même pour Ahmedabad.

Ahmedabad ne nous laissera pas non plus un souvenir impérissable. Trop de monde, trop de stress, trop de regards posés sur nous, les seuls touristes de la ville. Hé oui, la saison haute est passée et il faudrait etre fou pour se rendre en Inde à cette période caniculaire de l’année. Il fait entre 45° et 50°. Même s’il faisait chaud en Asie, la transition avec l’Inde est vraiment difficile, surtout pour Hélène. Il va falloir se ressaisir si nous ne voulons pas avancer notre prochain vol Mumbai-Indonésie prévu deux mois plus tard. Après une virée éprouvante au bazar, nous nous terrons dans notre chambre après un bon repas de remontage de moral et décidons de filer plus au nord pour nous rendre au Rajahstan. Ahmedabad ne devait etre qu’une étape sur la route…Elle ne sera qu’une étape, nous ne nous éterniserons pas !

Nous prenons un bus pour Udaipur le 7 avril, en espérant que ce mauvais départ sera vite effacé !

MUMBAI AHMEDABAD
Album : MUMBAI AHMEDABAD

4 images
Voir l'album

Au passage voici l’article paru dans la Provence du 13 avril 2010 :

Article La Provence du 13 avrl 2010

Publié dans:INDE |on 23 avril, 2010 |9 Commentaires »

BETISIER II

Petit article de transition entre l’Asie du Sud-Est et l’Inde…pour vous tenir en haleine jusqu’au prochain qui arrivera…as soon as possible. 

On va se ressaisir dans la régularité des articles…On a moins le temps et l’opportunité depuis quelques semaines… Il en résulte un petit relâchement dans les statistiques. :(

En effet, en janvier nous atteignions 1000 visites dans le mois et quelques 2400 clics !! 

(Petite explication : la « visite » est la connexion à notre blog, alors que le « clic » est le nombre de pages ou photos ou articles ouverts lors de votre « visite ». Si vous venez 10 fois dans la même journée du même PC, ça ne comptera qu’une seule  « visite » – hé oui, on ne triche pas !) Par contre si vous regardez les 10 nouvelles photos,  ça fera 10 « clics » en plus…)  Donc, en février nous nous envolions (malgré un mois plus court !) à 1200 visites et 2300 clics !! Par contre, en mars, nous ne nous sommes contentés que de 1000 visites et 1800 malheureux clics. :(Et oui, on a globalisé les articles, donc moins d’articles, on a aussi mis moins de photos, donc cela nous donne moins de clics ! On va faire de notre mieux pour faire péter les scores les prochains mois !! On compte aussi sur vous pour commenter à gogo, hé oui : on adoooore vous lire, ça nous fait bien plaisir, donc continuez et battez vous pour le podium… En parlant de ca, le décompte des commentaires vient d’être effectué en présence de Maitre Corbeau…Et le résultat est le suivant…SUSPENS… Depuis le 4 janvier, vous avez commenté 179 fois nos 22 articles. Depuis notre dernier (et premier) décompte en février, 122 commentaires supplémentaires se sont ajoutés aux 62 précédents et donc la palme revient pour ces deux derniers mois à… Maman MariJo et Papa Elian, 

Tata Béa et Tonton Didou  Et dans un mouchoir de poche, quasi ex-aequo : MamJack et Papa JP Et la seule, l’unique, la grande : Ghislaine  On vous félicite ! Pas très loin : Magali, Françoise et Cyril qu’on encourage vivement ! Les autres, on vous remercie et on vous invite à persévérer :)Nous sommes actuellement à 6111 visites et  14924 clics depuis le lancement du blog début septembre…Merci à tous de nous suivre d’aussi loin. Gros bisous et à très vite pour le premier article sur l’Inde, les premières villes du Rajasthan : d’Udaipur la Blanche à Jodpur la bleue…Ça fait rêver, non ?

Allez, c’est parti pour les photos bêtisiers et bien sur les photos censurées de la full moon party !! :)

ENJOY ! :)

BETISIER II (210410)
Album : BETISIER II (210410)

3 images
Voir l'album

Publié dans:Non classé |on 21 avril, 2010 |10 Commentaires »

Ko Phangan, Ko Tao

Arrivée à Ko Phangan le 29 mars, après un trajet interminable : Minivan au départ de Ko Lanta avec lequel nous traversons 2 bacs et roulons jusqu’à Krabi et une première agence. Là nous stoppons, le minivan repart d’où il vient et nous attendons un moment qu’un tuk tuk nous embarque. En l’attenant, on grignote… Il nous conduit à une 2ème agence ou nous attendons un bus… En attendant on grignote…Nous prenons donc ce bus qui nous emmène à une troisième agence ou nous attendons longtemps, longtemps, si bien que c’est maintenant trop tard pour embarquer avec ce dernier bus sur le ferry qui devait être notre dernier trajet de la journée. (en attendant on a bien sûr grignoté !). Nous montons finalement dans un autre bus qui nous emmènera à un autre embarcadère, beaucoup plus loin, d’où nous prendrons un autre ferry. Trajet mouvementé donc, mais nous avons pu booker dans une des agences un bungalow pour nos 2 nuits dans l’île de Ko Phangan. Et oui, la « Full Moon Party » c’est le 30 Mars et l’île est déjà prise d’assaut de toutes parts. Notre bungalow s’avère être situé dans un havre de paix au nord de l’île, loin du tumulte des plages du sud. Nous sommes à quelques mètres de la plage idéale : sable blanc extra fin, cocotiers inclinés vers la mer soutenant quelques hamacs… un endroit parfait pour récupérer du long voyage et pour être en forme pour la très attendue Full Moon Party du lendemain !
C’est vers 20h que le pick up de l’hôtel nous emmène vers Haadrin Beach, cheveux aux vents sous la pleine lune éclatante de blancheur. La fête se déroule sur une longue plage où alternent alignés face à la mer des stands à « buckets » et des scènes où les DJ donnent le rythme. Sur la plage des cercles de badauds assistant aux spectacles de jeunes thaïs maniant à toute vitesse des bâtons enflammés avec une grande dextérité. Des touristes quant à eux bien moins habiles tentent leur chance à la corde à sauté géante (10m), enflammée et tenue par des thaïs qui rigolent doucement en constatant le spectacle de gars (mais aussi de filles – sûrement des anglaises !!) imbibés jusqu’à la moelle, se risquer malgré tout à quelques sauts. Nous sirotons notre premier bucket en assistant à ce grand spectacle. Les 2 buckets suivants seront ingurgités en enchaînant nos plus belles chorégraphies en tongs sur un dancefloor de sable blanc ! Alors que les filles doivent acquitter un droit d’entrée dans les toilettes publiques, les hommes soulagent leurs vessies les pieds dans l’eau… donc on évitera de parler du bain de minuit de Franck !
Retour aux bercailles à 6h du mat.
Nuit très courte puisque nous prenons le bateau pour Ko Tao à 12h. Cinq heures de ferry avant de débarquer sur l’île réputée pour ses fonds marins. D’ailleurs des dizaines de centres de plongée proposent leurs services. Avant de mettre en pratique nos acquis de plongée nous allons faire un tour à Shark Bay, fameuse pour la présence de requins pointes noires. Nous louons masques et tubas et nous voilà partis en snorkeling au dessus des coraux munis de notre appareil photo étanche. En une grosse heure dans l’eau nous croiserons une petite dizaine de requins, dont les plus gros dépassent les 2 mètres de long ! Impressionnant mais sans aucun risque, ces grosses bêtes sont inoffensives, et plutôt timides.
Le lendemain nous partons pour 2 plongées, la première à Chumpon Pinacle et la seconde à White Rock. Nous descendons à chaque fois à 19 mètres et nous croisons 2 énormes mérous, une raie à points bleus, un barracuda géant et des poissons anges de toute beauté, le tout autour de coraux de toutes les formes et de toutes les couleurs.
Le soir même, le 2 avril, à 23h nous quittons l’île à bord du ferry de nuit (c’est en fait le bateau qui charrie les vivres du continent jusqu’à l’île). Nous sommes parqués dans une salle ou des matelas fins sont alignés côte à côte et dans laquelle le ménage doit être fait bien 1 à 2 fois par an… Six heures plus tard nous débarquons et attendons une heure dans une agence le bus qui nous emmènera à Bangkok. 10 heures de bus… Pour cause de manif’ des chemises rouges, on ne nous dépose pas à l’endroit prévu mais dans une sorte de gare routière en dehors de la ville dont on ne sait toujours pas le nom. Personne parlant anglais, des dizaines de taxis, une centaine de bus et une multitude de minivans… Nous finissons par nous caler dans un minivan qui passe heureusement par l’aéroport. La journée a été interminable. Depuis notre départ de Ko Tao le 2 avril à 23h, nous sommes en transit. Nous décollons le 4 avril à 1h du mat. Nuit courte dans l’avion. Bye Bye la Thaïlande, direction l’Inde ! Et vivement un lit !!

Sud est Thailande
Album : Sud est Thailande

6 images
Voir l'album

Publié dans:THAILANDE |on 13 avril, 2010 |8 Commentaires »

Phuket, Ko Phi Phi, Ko Lanta

Le 22 Mars nous arrivons à l’aéroport de Phuket après un vol rapide d’une bonne heure depuis Bangkok. Nous avons quitté Van Seng après une longue nuit en bus (même pas couchette, plus de 10 heures de bus assis, il faut avoir les fessiers musclés…) jusqu’à Bangkok ; il nous rejoindra dans le sud le lendemain après avoir fait quelques courses dans la capitale en compagnie de son frère. Nous décidons de rejoindre directement Phuket Town d’où il nous sera possible de nous organiser et où le prix des chambres est nettement plus bas que sur le reste de l’île. 

Nous louons une 125cc le lendemain pour nous rendre près de la baie de Pha Nga. Nous traversons donc toute l’île de Phuket et nous arrêtons près de l’extrême nord sur une plage de sable blanc totalement déserte, et nous jetons sans hésitation dans l’eau claire et tempérée mais rafraichissante vue la température ambiante ! Une petite demi-heure de bain et nous voilà repartis. Nous trouvons un embarcadère déserté pour le départ de notre excursion en longtail boat dans la baie, en duo. Négociation rapide avec les 2 propriétaires de barques guettant le touriste et nous embarquons : mangrove et pains de sucre sur fond de ciel bleu, tunnels, peintures préhistoriques et pour couronner le tout la James Bond Island où une scène du film « L’homme au pistolet d’or » a été tournée. 

Le soir nous retrouvons Van Seng et organisons la suite de notre périple : les 2 prochaines étapes seront Ko Phi Phi (prononcez pipi héhé) et Ko Lanta. 

Nous foulons les petites rues de Tonsai Bay dès le lendemain matin, et passerons l’après-midi à bronzer sur Longbeach, à une grosse demi-heure de marche du centre névralgique de Phi Phi. Et au retour nous remplissons notre planning pour les 3 jours à venir en nous inscrivant pour passer tous les 2 notre premier niveau de plongée : l’open water. 

Autant dire que nous ne serons pas déçus : pendant que Van Seng se fait dorer la pilule nous sommes à 19m sous l’eau au milieu de coraux superbes avec des tortues, des poissons exotiques de toutes sortes, des murènes, des poissons clown, des poissons flutes, des platax, des poissons coffres, des poissons porc-épic… Les exercices sous l’eau sont plutôt faciles, (pour Franck !!) le moins évident étant de gérer sa flottabilité, c’est à dire de parvenir à être stable, ni monter ni descendre, en jouant avec le gilet stabilisateur et surtout avec la respiration. Notre instructrice Tchèque Alena nous guide avec calme et patience, ce qui n’empêchera pas Hélène de boire la tasse quelques fois !  Entre 2 plongées nous parvenons à gravir les interminables marches qui mènent au point le plus haut de l’île, le Viewpoint, d’où l’ont peut admirer l’isthme formé au centre. 

Le 27 mars nous prenons le bateau pour La destination tant attendue : Ko Lanta !!! L’île est très étendue et nous ne nous y éterniserons pas. Les plages ne sont pas propices à la baignade (beaucoup de rochers partout). Aussi Van Seng nous apprend juste avant notre arrivée sur l’île que l’émission de télé n’a pas été tournée sur Ko Lanta mais sur Ko Roch, petite île près de Ko Lanta… comment briser un rêve ;) 

Le lendemain donc départ pour un long long trajet jusqu’à Ko Phangan, on a rendez vous avec la pleine lune sur la plage de Haadrin !

Sud ouest Thailande
Album : Sud ouest Thailande

5 images
Voir l'album

Publié dans:THAILANDE |on 11 avril, 2010 |3 Commentaires »
12

2 Porret au Brésil |
Location à Cargèse |
bourgeois71 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alissoned
| Brésil septembre 2009
| I Take you on a trip...